LA MEMOIRE EN MARCHE

LA MEMOIRE EN MARCHE

Libre, fidèle et indépendante. Jetée au vent de l'espérance, contre l'oubli et pour demain...

Camp de Majdanek

Catégories : #Majdanek, #Camp de concentration et d'extermination, #Philatélie

1946 - Timbre à la mémoire des victimes de la barbarie nazie - Camp de Majdanek, la Mort en uniforme SS déversant un flacon de Zyklon B sur le camp - Pays émetteur: Pologne - Valeur faciale: 3 zloty (+5)

La construction du camp débute en octobre 1941 dès l’arrivée d’un premier convoi de prisonniers soviétiques et polonais. Initialement, il doit devenir un camp de prisonniers de guerre de la Waffen SS Lublin et  se voit identifié comme tel sous l’appellation Kriegsgefangenenlager. Mais c’est un véritable camp de concentration que le quartier Majdan Tatarski en périphérie sud-est de Lublin voit sortir de terre. L’appellation Konzentrationslager der Waffen SS Lublin rentre d’ailleurs officiellement en vigueur le 16 février 1943.

Ce camp répondra à trois objectifs distincts. Tout d’abord, il servira de camp de prisonniers de guerre, avec l’internement de 2 000 soldats soviétiques dès son ouverture. Il répondra également à une organisation de type concentrationnaire destinée à des prisonniers juifs et non juifs affectés dans le  camp central de Lublin-Majdanek mais aussi dans neufs kommandos satellites regroupant des ateliers appartenant à la SS. Enfin, le camp fera face à sa mission d’extermination par l’organisation de nombreuses fusillades de masses, dont celle du « mercredi sanglant »  le 3 novembre 1943 qui en reste l’un des pires exemples, et par l’utilisation à partir de 1942 de plusieurs chambres à gaz. La plus grande pouvait contenir 300 individus et n’utilisait comme toxique mortel que le Zyklon B, alors que les deux autres, de capacité moindre (150 personnes) étaient susceptibles de fonctionner avec du Zyklon B mais aussi avec du gaz CO (monoxyde de carbone).

La libération du camp a lieu le 24 juillet 1944 donnant à voir aux troupes soviétiques, bien avant Auschwitz,  un des pires outils dédiés  à  la solution finale, à leur grande surprise en parfait état de fonctionnement. Le nombre de victimes du camp de Majdanek demeure approximatif. Il est évalué entre 200 et 235 000 dont environ 80 000 Juifs, le nombre de personnes assassinées dans les chambres à gaz demeurant inconnu. 2 551 français furent déportés dans ce camp. Un peu plus de 70 auraient survécu.

C’est en 1969 que le Mémorial en hommage aux victimes du camp de Majdanek fut érigé sous la direction de l’architecte et sculpteur polonais Wiktor Tolkin. Fidèle à ses options artistiques, c’est une œuvre colossale qu’il imagina, à la dimension du drame humain joué ici sous le joug des nazis.

1980 - Mémorial de Majdanek - Le Monument de la Lutte et du Martyre, œuvre de Wiktor TOLKIN - Dentelé 14 - Pays émetteur: République Démocratique Allemande - Valeur faciale: 35 Pf

1969 - Mémorial de Majdanek - Dentelé 11 - Pays émetteur: Pologne - Valeur faciale: 40Gr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Nous sommes sociaux !