LA MEMOIRE EN MARCHE

LA MEMOIRE EN MARCHE

Libre, fidèle et indépendante. Jetée au vent de l'espérance, contre l'oubli et pour demain...

Mail art et mémoire.

Mail art et mémoire.

Mail art (enveloppe ayant voyagé depuis l'Allemagne) évoquant le 65ème anniversaire de la libération des camps nazis et la présence du déporté Michel Cavailles dans le camp de Sachsenhausen.

Dans la lignée des cartes postales du XIXème siècle, et s’affranchissant des contraintes de temps et d’espace, le Mail art constitue une expression originale et inattendue de la mémoire postale. Cet « art posté » consiste à créer une œuvre susceptible de voyager « à découvert » en se conformant aux contraintes qui la rendent définitivement « postable ». Particulièrement actifs dans la seconde moitié du XXème siècle, les créateurs participèrent de cette manière à la vulgarisation et à la diffusion de l’Art à travers le réseau social le plus structuré de l’époque, à savoir le service des Postes. Le Mail art demeure aujourd’hui bien vivant grâce à l’utilisation des outils graphiques les plus modernes et du fait des possibilités de diffusion illimitées auprès du public par Internet et l’ensemble des supports multimédias, en les associant parfois à des techniques mixtes: collages, objets détournés etc.

La thématique de la Déportation se prête au Mail art car il permet d’établir un lien mémoriel entre un lieu, par exemple un camp de concentration, et un temps, par exemple la commémoration de la libération des camps. (cf enveloppe évoquant le souvenir du déporté 66735, Michel Cavailles – technique : broderie au point de croix sur toile Aïda, création Valérie Claverie).

La forme adoptée pour l’objet voyageur permet également de faire acte de mémoire vis-à-vis d’un évènement passé ou d’une anecdote ramenée à l'un de ses protagonistes. La création ci-après en est un exemple, illustrant l’histoire d’un double pull-over porté par Jean Lainé dans son kommando. Les éléments significatifs de son parcours concentrationnaire y sont consignés sur un support bien identifié, un vêtement. Y apparaissent le bâtiment A à l’entrée du camp de Sachsenhausen, le triangle rouge frappé du « F » des déportés politiques français, le numéro matricule de Jean Lainé, 66759, ainsi que le nom du kommando dans lequel il fut affecté, Speer.

Mail art et mémoire.

La liberté de création restant entière, les contraintes concernent la capacité de l’œuvre achevée à circuler par la poste puisque pour qu’il y ait art posté, l’objet devra apporter (et porter) la preuve de ses pérégrinations (oblitération). Si l’envoi d’un tel objet constitue un réel pari du fait de l’intérêt porté à ces créations par bon nombre de collectionneurs avisés, la majorité de ces œuvres parviennent cependant intactes à leurs destinataires.

Partager cette page

Repost 0